Toujours pas de réelle reprise de la construction neuve en France

Réactions aux dernières publications des statistiques des mises en chantier. Peut-on parler de la reprise de la construction neuve en France ?

Evolution des publications du service statistique public

Pour faire face aux décalages notables des données administratives avec la réalité terrain, les services du ministère ont mis en place une méthodologie similaire à la démarche mise en œuvre au sein de l’Observatoire National du Bâtiment depuis près de 20 ans.

Le SOeS (Service de l’Observation et des Statistiques) publie depuis début 2015 des nouveaux indicateurs pour suivre la construction neuve de logements. Ces estimations en date réelle enrichissent l’offre de diffusion existante (qui était composée d’indicateurs en date réelle et en date de prise en compte).

L’offre de diffusion sur le logement à partir de Sitadel est désormais segmentée en 2 parties, mais propose au final trois indicateurs différents :

  • les estimations en date réelle (autorisations, mises en chantier). Ces données sont utilisées pour décrire chaque mois la construction neuve de logements. Elles sont accessibles sur le site dans la partie « l’essentiel en chiffres ». Il est notamment précisé que « les résultats estimés en date réelle (données brutes et CVS-CJO) sont intégralement actualisés chaque mois après intégration des nouvelles données collectées. »
  • les indicateurs produits à partir des données collectées par la voie administrative (autorisations, mises en chantier). Ces indicateurs sont disponibles en date réelle et en date de prise en compte.

Pour être complet sur les différences de concept entre ces indicateurs, un point particulier est à souligner : l’indicateur en date réelle (données collectées) du nombre de logements autorisés est net d’annulations, contrairement à l’indicateur en date de prise en compte (données collectées) et à l’estimation en date réelle qui comptabilisent tous deux l’ensemble des autorisations délivrées.

Ainsi, le ministère rejoint enfin notre approche puisque l’estimation du nombre de logements commencés est directement calculée à partir du nombre de logements autorisés en appliquant des taux d’annulation et de grilles délais d’ouverture de chantier (dans le même esprit de ce que nous pouvons réaliser depuis 20 ans à quelques points méthodologiques près).

Selon la date d’autorisation des permis, les paramètres utilisés (taux d’annulation, grilles délais) sont connus ou estimés. Les ouvertures de chantier collectées sont mobilisées tout au long du processus pour « contrôler » les paramètres utilisés.

Afin d’assurer la robustesse de ces variables, dans le cadre de son modèle, l’ONTSBTP réalise une enquête mensuelle auprès des promoteurs.

En revanche, contrairement au modèle ONTSBTP, les services de l’Etat ne fournissent pas de prévisions à 4 trimestres glissants.

Des perspectives logements tirées par le collectif

Les logements collectifs constituent le foyer de la reprise légère entamée en 2015. Comme souligné dans les prévisions proposées en 2014, la véritable reprise de la croissance pourrait intervenir au second semestre 2016, pas avant. Le secteur du logement individuel reste en recul sans aucune perspective d’amélioration sur l’année 2015 pour l’instant, confirmé par rapport au premier trimestre.

L’estimation pour la fin 2015 est à nouveau confirmée à 280 000 logements commencés, estimation en recul sous l’impact de la faiblesse renforcée du nombre d’autorisations dans la maison individuelle.

Toujours pas de réelles reprises de la construction neuve en France

source ONTSBTP

La conjoncture « locaux » reste morose

Les prévisions sur les bâtiments productifs restent largement orientées à la baisse, sans véritable reprise dans les 12 prochains mois. Les perspectives 2015 pour les bureaux sont toujours négatives, l’année 2016 ne devraient apporter que la fin de la décroissance, pas encore la croissance.

Le commerce n’affiche aucune perspective de stabilisation de la conjoncture décroissante.

Les locaux s’affichent en décalage conjoncturel avec le résidentiel. La décroissance a été plus tardive, la reprise ne devrait pas intervenir avec 2017.

 

historique évolution des logements

source ONTSBTP

 

Finalement, certes, on peut noter quelques signes de reprises de mise en chantier, notamment sur le segment des logements collectifs. En revanche, il n’est pas question de reprise durable et massive et il faudra certainement attendre le second semestre 2016 et 2017, pour observer la reprise de la construction neuve tellement attendue, si celle-ci doit effectivement intervenir.

Reprise de la construction neuve, rêve ou réalité ?
Note 5 Vote 1

Pin It on Pinterest

Shares