Internet des objets IOT : La maison connectée existe t-elle vraiment ?

Internet des objets IOT : La maison connectée existe t-elle vraiment ?

Internet des objets IOT : La maison connectée existe t-elle vraiment ? par Philippe Dresto 

Internet des objets IOT : La maison connectée existe t-elle vraiment ?

L’Internet des Objets (IoT) connecte déjà des millions d’objets à Internet entre eux et par la même leurs utilisateurs. Cette mouvance permet de suivre et d’analyser les données comme jamais auparavant. Cependant dans la tête d’une très grande majorité des consommateurs « internet des objets » ne représente pas grand-chose de concret…

Google Home IoT maison connectée selon Google

Google Home la maison connectée selon Google

Internet des objets IOT

Pour observer des signes forts sur ce marché, le territoire US est un bon incubateur.

En 2008 déjà, il y avait plus d’objets connectés à internet que de personnes et e n’est que le début… d’ici 2020, 50 milliards d’objets seront connectés à internet, accompagnés de 19 billions de dollars de profits et d’économies durant la prochaine décennie.

Le marché existe mais la notoriété reste à construire. Outre Atlantique, un américain sur deux ne sait pas que des thermostats et des réfrigérateurs intelligents sont déjà sur le marché. Ces mêmes consommateurs sont sensibles à la technologie portable (ou wearable). Actuellement, seulement 7% des consommateurs possèdent un appareil de technologie portable, ce chiffre est appelé à être multiplié par 4 d’ici la fin 2016.

2020 devrait être une étape clefs dans le schéma d’émergence des objets connectés. Il est attendu que plus de 20% des consommateurs américains possèderont leur réfrigérateur et leur montre connectés et que 14% de ces mêmes consommateurs envisageront acheter des vêtements connectés

La sécurisation des données constitue un point stratégique pour les utilisateurs. En effet 69% des consommateurs américains estiment qu’ils doivent posséder toutes les données personnelles de tous leurs appareils connectés. Et ces données ne concernent pas que des humains… En Allemagne des capteurs sont utilisés sur le bétail pour prévenir des maladies et des gestations (Chaque vache envoie près de 200 Mo de données par an).

Inversement, les américains souhaitent partager les informations qu’ils produisent avec leur environnement. 60% des Américains souhaitent partager leurs données depuis leur voiture avec le constructeur automobile s’ils gagnent une révision gratuite en retour. Mais les constructeurs ne sont pas les seuls intéressés par les données de votre voiture, les publicitaires cherchent déjà à les obtenir. Dans ce sens il est possible de lier le véhicule au domicile. L’exemple de Mercedes et Nest est une bonne démonstration (Mercedes-Benz est partenaire de Nest qui permet aux voitures d’ajuster le thermostat à la température lorsque le conducteur rentre ou part de chez lui).

Enfin, si les USA apparaissent comme un bon exemple de marché, il n’est pas le premier mondial. En effet, 27% des connexions M2M (comprendre Machine to Machine) s’effectuent en Chine, 29% dans toute l’Europe, et 19% aux États-Unis. La Chine a prévu d’investir 603 milliards de dollars dans les connexions M2M, entre 2010 et 2020.

Internet des objets IOT : La maison connectée existe t-elle vraiment

La Maison connectée existe t-elle vraiment ?

Apple Home application HomeKit

Apple Home la vision d’Apple de la maison connectée

Les maisons connectées représenteront certainement une grande partie de l’IoT. D’ici 2019, il est prévu un investissement de 1,9 milliard de dollars dans les appareils de maison connectée, rapportant près de 490 milliards de dollars de recettes. ET ce marché est dominé non pas par les constructeurs de maisons, mais bien par les géants du Big Data. Google et Samsung se sont déjà lancés. Google a acheté le fabricant de thermostats connectés, Nest Labs, en 2014 pour 3,2 milliards de dollars, et Samsung a mis la main sur l’entreprise de maison connectée, SmartThings, pour 200 millions de dollars.

Au-delà de ces premiers constats, de nombreuses initiatives ont été mises en place en 2015 afin de promouvoir les nouveaux objets connectés en magasin mais les résultats sont pour l’instant ceux représentatifs d’un marché en émergence et restent encore bien au-dessous des attentes des différents protagonistes.

Ce marché qui rassemble l’électroménager, la domotique et les produits réseaux a généré en 2015 un chiffre d’affaires de 127 Millions d’euros soit deux fois plus qu’en 2014. « Si la croissance est considérable, le connecté reste anecdotique : à peine 1% du chiffre d’affaires de l’électroménager et seulement 5% du marché de la domotique » note François KLIPFEL Directeur Général Adjoint chez GfK en France.

Cependant, les consommateurs confirment leur goût pour la maison connectée. Selon une enquête réalisée par GfK, il ressort que  75% d’entre eux déclarent être assez ou très intéressés par le concept. Cependant de nombreux freins persistent. Ils sont relatifs à une offre encore restreinte, une distribution limitée et des positionnements tarifaires jugés trop souvent élitiste.

Ensuite, comme décrit précédemment dans le chapitre objets connectés, la connectivité ne semble pas être suffisamment expliquée aux consommateurs puisque ceux-ci déclarent ne pas acheter d’objets connectés d’abord parce qu’ils ne perçoivent pas les usages qu’ils permettent.

En 2016, la priorité des industriels consiste à étendre la disponibilité de l’offre et des produits et confirme les efforts de mise en avant et de pédagogie.

Si les principaux freins sont adressés, le marché de la maison connectée –hors électronique grand public – devrait générer en 2016, 240 millions d’euros. Toujours selon GjK « En 2016, les marchés des biens techniques vont retrouver le chemin de la croissance, puisque le chiffre d’affaires total devrait s’établir autour de 15,4 milliards d’euros, en croissance de 3,4% par rapport à 2015. Cela sera principalement grâce au marché de la télévision, dont les ventes avérées sur le premier trimestre 2016 et probables sur le second, vont permettre d’atteindre voire de dépasser les 5,9 millions d’unités annuelles. Mais cela sera aussi grâce aux nouveaux produits connectés, dont le chiffre d’affaires sera multiplié par 2,5 pour atteindre 850 millions d’euros, versus 340 Millions d’euros en 2015 ».

Internet des objets IOT : La maison connectée existe t-elle vraiment

Quid de la propriété des données ?

Les objets connectés et les données qu’ils collectent posent le problème de la propriété des informations. La startup I Of Me innove avec une approche ou toutes les données de ses objets qui demeurent la propriété de son utilisateur.

Élections aux Chambres des métiers et de l’Artisanat

Élections aux Chambres des métiers et de l’Artisanat

Élections aux Chambres des Métiers et de l’Artisanat par Philippe Dresto

Élections aux Chambres des Métiers et de l’Artisanat

La première quinzaine de septembre, c’est la rentrée ! La première quinzaine d’octobre ce sont les élections pour les artisans de France. On le dit souvent, l’artisanat c’est la première entreprise de France. Elle a aussi ses organes de représentation et on ne le dira jamais assez, c’est important de porter sa voie pour défendre ses intérêts.

C’est quoi la CAM ou Chambre de Métiers et de l’Artisanat ?

La Chambre des Métiers et de l’Artisanat, c’est l’organe représentatif des 1 100 000 chefs d’entreprise artisanale en France. Tous les élus sont des artisans et savent donc de quoi ils parlent. Le terrain ils y sont tous les jours au sein de leur entreprise.

La CMA définit sa mission en trois grands pôles : renforcer la prise en compte de l’artisanat dans les programmes de développement, les lois et réglementations pour défendre l’intérêt des artisans auprès des pouvoirs publics au niveau local, régional, national et européen accompagner les entreprises artisanales au quotidien, de la détection d’un projet à la transmission d’entreprise afin d’en assurer le développement et la pérennité.

Élections aux Chambres des Métiers et de l'Artisanat 2016

Mais la CMA, ce sont également des services de proximité, portés par un réseau de proximité. Il s’agit d’accompagner au plus près du terrain l’activité des artisans, développer l’apprentissage et la formation professionnelle, répondre à des questions juridiques, de gestion, mais également faire des études de marché et même aider au financement des entreprises.

Vous avez dit élections des représentants de la CMA ?

Du 1er au 14 octobre, un million d’artisans auront à élire (pour 5 ans) leurs 2 500 représentants au sein des chambres de métiers et de l’artisanat. Leur rôle est stratégique pour l’accompagnement et la défense des métiers.

Sont considérés comme électeurs, tous ceux inscrits ou mentionnés (conjoints) au répertoire des métiers au 14 avril 2016, quel que soit le régime fiscal ou social, qu’ils soient chef d’entreprise individuelle ou dirigeant de personne morale, sans aucune condition de nationalité.

Pour voter, c’est simple. Pas besoin de se déplacer tout se fait par correspondance. Un kit de vote a été adressé à tous les artisans de France par courrier. Le kit contient :

  • les listes des candidats des chambres des métiers et de l’artisanat.
  • une enveloppe retour déjà affranchie à retourner au plus tard le 14 octobre avec le bulletin de votre choix.
  • le dépliant 2016 des élections aux Chambres des Métiers et de l’Artisanat.

Ainsi, voter ne prend pas plus d’une minute ! Les résultats seront connus dès le 19 octobre et l’Assemblée Générale constitutive aura lieu le 13 décembre. Cela va très vite pour être efficace.

Participons aux élections des représentants aux Chambres des Métiers et de l’Artisanat !

C’est pourquoi, voter est important…
Au moment ou un secteur comme le bâtiment connait des mutations profondes comme la transition numérique et un contexte économique encore tendu, ne pas être seul c’est important. Alors, choisissez vous-même ceux qui vous représenteront. Des professionnels proches de vous. Vos élus vous accompagnent pour assurer le développement et la pérennité de votre entreprise, de la création/reprise à la transmission, en passant par toutes les phases de développement : gestion, export, recrutement et formation des apprentis, développement durable, démarche qualité.

Le site internet dédié aux élections des représentants des CAM

Logements connectés : A quel prix pour s’équiper ?

Logements connectés : A quel prix pour s’équiper ?

Logements connectés : Quels usages et à quel prix pour s’équiper ? article proposé par Arnaud boursedescrédits.com

Logements connectés : A quel prix pour s’équiper ?

L’innovation se poursuit encore. Une catégorie particulière d’habitations encore plus confortables et encore plus intelligentes est en cours d’accomplissement en vue de la réalisation du projet « Logement connecté ». Déjà, les promoteurs immobiliers envisagent de mettre sur le marché dans quelques années. En général, cette importante nouveauté consiste à piloter tous les équipements de la maison à partir d’une seule application sur un smartphone. Il faut savoir que cette avancée technologique apportera plus d’avantages que d’inconvénients dans le quotidien de la population, mais qu’en saura-t-il du coût pour en acquérir ?

Infographie : L’intérêt des français pour connecter leur logement

logement connecté infographie

Source : logement connecté infographie – Flexom Bouygues Immobilier

Un logement connecté : le confort à tous les niveaux

Ces appartements intelligents rendront sûrement service à la population. Et d’après les explications d’un des responsables de ce projet, il est possible d’accéder à distance à tous les équipements. Vous pourrez par exemple commander et réguler le chauffage.

Une indication de la température est d’ailleurs à portée de main pour le suivi quotidien de cette fonctionnalité. Vous pourrez aussi gérer et automatiser les éclairages ainsi que les volets roulants électriques dans chaque pièce de votre habitation connectée. Un indicateur de consommation mensuelle et annuelle en eau, gaz et électricité sera également au rendez-vous afin que vous puissiez moduler et faire davantage d’économie en énergie. Même à l’extérieur ou loin de votre foyer, vous resterez connecté à votre appartement.

Pour votre sécurité, des simulations de présence seront installées pour décourager les cambrioleurs. Néanmoins, vous pourrez toujours les combiner avec des alarmes comme sur ce site pour être mieux protégé. En réalité, la technologie intégrée dans ce type d’habitation effectuera une grande majorité des tâches que vous pourrez réaliser à distance, sauf dans d’autres cas.

En résumé 3 services majeurs apportés par un bâtiment connecté

  1. Un système de sécurité (alarme connectée, serrure motorisée).
  2. Une solution pour réaliser des économies d’énergie (chauffage connecté et mise en place de scénarios).
  3. Un gain de temps et de simplicité avec le pilotage à distance.

Mais à quel prix réaliser un logement connecté ?

Il est vrai que vivre dans une habitation connectée fait bien rêver. Mais un grand nombre de personnes se demandent actuellement combien dépenser pour en acquérir une. En règle général, le prix final de ce type d’habitation n’est pas encore défini sachant que le programme est encore en cours d’essai. De plus, la plupart des équipements utilisés dans leur réalisation sont encore très couteux. Vu que des matériels intégrés et hautement technologiques seront installés dès la construction de ces logements, il est garanti que le coût soit très important, atteignant des milliers d’euros. À part cela, il y a le coût de la construction qui gonflera sans doute le prix final.

L’entretien de ce type de logement n’est pas aussi en reste. Seulement, jusqu’à aujourd’hui, l’on constate qu’il faudra avoir de très bonnes ressources pour pouvoir goûter au confort et à l’intelligence de ces habitations de demain. Néanmoins, il est toujours possible de bénéficier de changements positifs au cours des années pour qu’un public large soit en mesure de s’offrir une maison connectée.

Page 3 sur 10<<23410>>

Pin It on Pinterest