Histoire de la performance énergétique : échanges sur 50 ans de travaux avec Jean-Paul Charpentier

L’idée de ces quelques lignes est venue d’un échange informel avec un professionnel de l’énergie. Jean-Paul Charpentier est à la tête, entre autre, d’une entreprise familiale spécialisée dans les métiers du chauffage dans l’Essonne. Il est également un « grand monsieur » de la filière du bâtiment, ancien président de la FFB Ile de France, Vice président de la Formation au sein de la FFB… De plus nous partageons l’idée que le bâtiment est un levier pour l’évolution sociale dans le sens où il procure un levier d’intégration sociale au travers de l’emploi et des compétences de proximité, utilisables et utiles à tous. Selon le vieil adage 1 emploi créé dans le secteur du Bâtiment génère 1 en amont et une en aval. A ce titre, la question de la formation est pour lui une priorité, d’autant plus du fait des préoccupations actuelles.

Histoire de la performance énergétique

Du noir, du vert, du rouge, 3 couleurs pour 3 étapes…

Histoire de la performance énergétique en 3 étapes

Le point de départ de la performance énergétique : le bâtiment dans les années 70

Le bâtiment dans les années 70, et particulièrement le logement est marqué par la fracture du second conflit mondial. Une grande partie de l’habitat urbain a été balayé par la guerre et la période de reconstruction des années 50 avait pour ambition de faire vite et pas cher. L’immigration aidant, il a fallu également démultiplier les programmes d’habitation, c’est l’époque des grandes cités, de l’émergence des villes nouvelles, des « chemins de grues » et de l’énergie bon marché. La consommation de chauffage est de l’ordre de 60 W/m².

Etape 1 : économiser à tout prix et rapidement

Dans ce contexte intervient le premier choc pétrolier, puis le second, il se pose alors la question de l’indépendance énergétique de la France… il faut absolument diminuer les consommations dans le bâtiment et opérer une mutation énergétique. La France fait le choix de l’énergie atomique, on crée l’heure d’été et l’heure d’hiver et on isole les bâtiments par l’intérieur, mais les rendements énergétiques restent mauvais. La qualité de vie dans le bâtiment n’est pas prise en compte et l’inconfort est maximum, on a créé des bouteilles Thermos , mais la consommation est réduite à 20 W/m². Nous sommes en 1980.

Etape 2 : respirer dans son bâtiment

Les conditions sanitaires et d’usage imposent alors de mettre en place des solutions de ventilation. La VMC apparait (en rouge sur le dessin). Avec la VMC la maison respire de nouveau, mais le système de chauffage, n’a pas changé, il est toujours énergivore et les calories s’échappent avec la ventilation. Les niveaux de consommation remontant, il faut trouver d’autres leviers d’économies pour atteindre les 10 W/m² que la France s’est fixée. Nous sommes en 1990.

Etape 3 : économiser dans son bâtiment durablement

Les recherches s’orientent alors sur l’énergie, on parle d’énergie primaire, de CO2, de réchauffement climatique, la performance énergétique fait place à la transition énergétique et le recours aux énergies renouvelables s’imposent. Le photovoltaïque, l’ECS solaire, la géothermie, les chauffe eau thermodynamiques font leur apparition, mais également tous les systèmes de recherches d’économie des quelques calories, comme la ventilation double flux… (en vert sur le dessin) Nous sommes en 2000 et les 10 W/m² sont possibles, on parle même de bâtiment à énergie positive.

Une transition qui n’est surtout pas qu’économique

La transition énergétique n’est pas rentable du point de vue économique pour l’habitant, elle l’est en revanche pour la France si les filières sont bien organisées et le poids économique du déficit énergétique limité.

En revanche, les leviers sont nombreux pour l’usager, confort de vie, qualité de l’air, cohésion sociale, la transition devient numérique et fait entrer le bâtiment dans une nouvelle ère. Il aura fallu plus de 50 ans pour modifier 200 ans d’habitude carbonée, et le chemin à parcourir est encore long

Histoire de la performance énergétique en 3 étapes
Note 4.8 Votes 6

Pin It on Pinterest

Shares