Les secrets d’une formation BIM réussie

Les secrets d’une formation BIM réussie

Les secrets d’une formation BIM réussie, point de vue de Philippe Dresto – président de l’Observatoire National du BTP

Les secrets d’une formation BIM réussie !

Le BIM, on ne parle que de cela en ce moment. Les formations fleurissent de partout et au-delà des modalités pédagogiques traditionnelles, de nouveaux modes d’apprentissages apparaissent. Alors quels sont les secrets d’une formation BIM réussie ?

En juin dernier le CSTB a présenté les résultats de son Sondage sur L’innovation dans les PME du bâtiment. Un focus particulier sur la connaissance des TPE et PME du BTP en matière de maquette numérique et de modélisation des données du bâtiment (BIM). L’étude montre un véritable besoin de formation afin de faciliter et d’accélérer l’intégration du BIM dans les usages au quotidien.

Malgré une connaissance imparfaite du BIM ou de la maquette numérique, les dirigeants sondés en soulignent les atouts. Ils sont conscients des bénéfices de l’outil pour faciliter des échanges entre les acteurs de la construction pour la gestion du projet (26 %), pour améliorer la qualité du bâtiment (25 %) et pour optimiser les coûts et délais de construction (21 %). Ils perçoivent également le potentiel de l’outil pour faciliter l’insertion du bâtiment dans son environnement (20 %), mettre en avant les performances de leur produit (19 %) et favoriser l’exploitation du bâtiment (12 %).

Quand il s’agit de besoins d’accompagnement spécifiques pour faciliter l’intégration de leurs données dans la maquette numérique, les chefs d’entreprise interrogés désirent en premier lieu une formation au BIM et aux outils du marché (35 %), ainsi qu’une aide au financement (34 %). Trois dirigeants sur dix souhaitent également être accompagnés en termes de méthodologie et d’organisation du travail (31 %), de conseils techniques pour numériser les données (28 %), d’appui technologique pour le développement d’un catalogue de leurs produits intégrable au BIM (26 %).

 

Une formation BIM réussie

C’est déjà la première des choses, réussir le concept de la formation. Cinq points sont incontournables :

  1. L’accueil

Qualité de l’accueil de formation, convivialité du café… la réussite se joue, en partie, avant même que la formation ne commence. Le moment de l’accueil des personnes assistant à la formation est primordial. L’objectif du formateur va être, non seulement de mettre les « stagiaires » à l’aise, mais aussi de se poser comme professionnel de son domaine. Cela passe par un accueil détendu et par une présentation de son parcours pour mettre en avant son expérience, professionnelle et personnelle.

  1. La pédagogie

La pédagogie passe, avant tout, par la capacité à s’adapter à son auditoire. Ainsi, il est envisageable d’expliquer les mêmes choses à un débutant et à un initié, mais certainement pas de la même façon. Il ne faut donc pas négliger le recours aux schémas et aux illustrations, au sens graphique ou rhétorique. De même, il faut garder à l’esprit qu’il peut être nécessaire de dépasser le cadre du sujet de la formation pour permettre aux personnes formées de comprendre le sujet en question.

La matérialisation est un élément clé du schéma pédagogique. Ainsi la curiosité du formateur qui ne sait pas forcément tout, est un atout, le formateur aura eu soin de se renseigner au moment de la création de son support sur le contexte et de s’adapter ainsi à son auditoire pour faire passer ses messages.

  1. Les études de cas

L’étude de cas est un mode de matérialisation professionnelle. Si une image peut valoir 1000 mots, l’effet est encore plus démultiplié pour une étude de cas. Par exemple, dire que l’e-reputation est importante et que ça nécessite une réflexion globale en amont, c’est une chose. Détailler le cas d’une entreprise qui n’a pas mené cette réflexion et qui en a payé le prix, c’est encore mieux. L’impact ne sera pas le même essentiellement parce que votre auditoire pourra se projeter à la place de l’entreprise qui a commis ses erreurs et imaginer les conséquences qui en découleraient.

  1. L’interaction

Bien que cela ne soit pas toujours évident en pratique, c’est nécessaire. Il est important de faire participer ces personnes qui vont rester vissées à leur chaise pendant environ 7h par jour de formation. Ne pas faire participer le « public » génère inéluctablement de légers ronflements !!!

  1. Ludique et humour

Enfin, tout au long d’une formation, faire preuve d’humour permettra de dynamiser sa présentation, mais aussi de détendre l’atmosphère. De plus, aborder avec humour ou décalage certains thèmes permettra de mieux faire passer certaines idées. Il n’est évident pas nécessaire de préciser que certaines formes d’humour sont à proscrire… « On peut rire de tout…mais pas avec tout le monde » comme le disait fort justement Pierre Desproges .

Voici donc les 5 critères d’une bonne formation. Certains pourront rétorquer que la maîtrise du sujet est primordiale, ce qui est vrai. Mais il faut garder en mémoire que les professionnels les plus performants de leurs domaines ne sont pas forcément les meilleurs formateurs.

 

Modalités pédagogiques BIM

La formation BIM pour devenir universelle doit s’adresser à tous les publics qu’il s’agisse de « cols blancs », mais aussi et surtout des « cols bleus » dans le bâtiment. Cela signifie que le discours doit être adapté à l’auditoire, tant sur le rythme, la sémantique et même les modalités pédagogiques.

A ce titre, il est nécessaire de faire preuve de créativité pour ces formations BIM. Il faut sortir des sentiers battus. Quels méthodes de formation sera la plus adaptée aux artisans, TPE et PME du bâtiment ?
Des outils pédagogiques, comme les MOOCs (Massiv Open Online Courses), l’e-learning ou le m-learning seront-ils adaptés ? L’avantage est la facilité d’accès aux cours disponibles à tout moment en ligne. A noter également la cohérence de formations numériques pour préparer à leur usage. Mais rester assis face à un interlocuteur dématérialisé, cela marchera t-il ?

La réponse pédagogique doit être collaborative, participative, courte et prendre l’essence du BIM au delà des outils.

Aujourd’hui les formations BIM sont largement centrées sur les outils. L’objectif n’est pas de devenir un expert de Revit, mais d’acquérir les bons réflexes et de rentrer dans la culture de la maquette numérique, celle de la transversalité des parties prenantes par le numérique. Les formations actuelles, dans ce sens, peuvent apparaitre, comme nécessaire, mais non suffisante.

La formation BIM n’est pas de la construction 3D, c’est le fait même des éditeurs de logiciels, elle n’est pas non plus celle de l’apprentissage de l’usage des logiciels de simulation (STD, ACV…) , l’offre des éditeurs remplit également déjà bien sa fonction.

La formation BIM attendue aujourd’hui par le marché, doit permettre de rendre durables les nouvelles modalités de travail dans le secteur du bâtiment qu’il s’agisse aussi bien de neuf que de rénovation.
En mode BIM ou maquette numérique, les acteurs du bâtiment :

  • travaillent ensemble, de fait les référentiels de compétences doivent évoluer en conséquence.
  • fusionnent les maquettes et doivent communiquer aussi bien sur le chantier qu’au travers de leurs outils.
  • gérent les collisions de plan et portent donc une vision globale, transverse et unique du projet.
  • implémentent des banques de  données techniques, économiques, de planning, RH.

Face à un tel contexte, les modalités pédagogiques sont attendues innovantes et les centres de formation ont un véritable travail de remise à plat de leurs outils d’apprentissage.

 

Pour aller plus loin vous pouvez lire notre article sur le catalogue des formations professionnelles existantes sur le BIM .

 

 

Formation BIM : Mastère, BIM manager, formations courtes

Formation BIM : Mastère, BIM manager, formations courtes

Formation BIM , panorama complet de l’offre actuelle par Rodolphe Degandt RPE – mise à jour 1 août 2016

Formation BIM : panorama de l’offre actuelle

Le BIM ou Building Information Model, permet aux équipes projet (architectes, ingénieurs, maîtres d’ouvrages, entreprises de construction) de collaborer en s’appuyant sur des bases de données enrichies et partagées. C’est surtout une nouvelle façon de manager des projets de construction ou de rénovation. Dans cet article je vous propose un panorama complet des offres de formation BIM.

Formation Mastère spécialisé BIM et Diplôme Universitaire BIM

Le Mastère spécialisé BIM, Conception intégrée et cycle de vie du bâtiment et des infrastructures est ouverte aux architectes, ingénieurs d’études, maîtres d’œuvre, conducteurs d’opération, économistes de la construction, géomètres, maîtres d’ouvrage public et privé, assistants maître d’ouvrage, chefs de produits industriels, exploitants, BIM managers, eu aux directeurs de synthèse.
Les écoles :

  • ENPC (École des Ponts ParisTech)

    Formation accessible aux candidats titulaires d’un diplôme Bac+5 ou d’un diplôme Bac+4 accompagné d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans. 80 places par promotion.
    Formation en continu, chaque semaine de cours comprend 3 jours d’enseignements théoriques à l’École des Ponts ParisTech et 2 jours d’ateliers à l’ESTP Paris.
    Tarif 13 750 €.

formation BIM ESTP

  • ESTP (École Spéciale des Travaux Publics), en partenariat avec l’ENPC.

    Les conditions d’admission similaire à l’ENPC. Formation en temps partagé, à raison d’une 1 semaine de formation par mois sur 1 an.
    Tarif 13 750 € (exonéré de TVA).

formation BIM UPEM

  • Diplôme universitaire de Paris-Est Marne-la-Vallée  (DU) « Modélisation Numérique du Bâtir : le BIM ».

    Cette nouveauté 2016 accueille sa première cession de 20 étudiants en formation continue autour de 8 modules pour une durée totale de 255 heures (de 22 à 28 jours selon le parcours et les options choisies.
    Les parcours de ce diplôme, sont ouverts aux acteurs de la conception et du développement dans l’acte de bâtir ou de l’aménagement du territoire (maîtres d’ouvrage, architectes, ingénieurs, entrepreneurs, aménageurs territoriaux et urbanistes, etc.), ainsi qu’aux exploitants, gestionnaires et mainteneurs de patrimoine, etc.Les candidats à une admission au DU devront être titulaires d’une licence ou équivalent.
    Tarif de 5 300 € HT (TVA à 20% soit 6 360 € TTC) parcours : « Référent maquette numérique » et « Référent processus BIM » 22 jours  à 6 700 € HT (TVA à 20% soit 8 040 € TTC) parcours : « Référent process BIM et maquette numérique » de 28 jours

formation bim cnam

  • Licence professionnelle Bâtiment et construction

Dans le cadre du parcours Économie de la construction et management de projet BIM (LP134p2), le CNAM région Centre-Val de Loire (Lycée St Gatien) présente la licence professionnelle : Bâtiment et construction. Une formation en alternance sous contrat de professionnalisation.
Cette licence a pour objectif la formation des économistes de la construction aux techniques de management de projet de bâtiment basé sur le concept de maquette numérique (BIM), aux enjeux de la construction durable et aux techniques de réhabilitation. Découvrez la formation BIM dans le guide 2016/2017 en page 36.

 

formation BIM CESI

  • L’École d’Ingénieur CESI propose le Mastère spécialisé Management de projet de construction option BIM et maquette numérique (BAC +6).

La formation est réalisée en alternance sur une durée d »un an, avec en moyenne une semaine de cours en centre de formation et 3 semaines en entreprise (possibilité de suivre la formation sur 2 ans).
Les tarifs ne sont pas communiqués en ligne, mais ils se situeraient entre 15 et 20 000 €.


Formation BIM Manager

  • Le Groupe Moniteur propose 3 cursus de formation au management de projet BIM sur Paris. Cours sur 8 jours (56 heures).
  • Le CSTB propose une formation sur 2 jours pour élaborer une maquette numérique d’un bâtiment existant
    Tarif : 1255 € HT (déjeuner inclus)
  • Le CNAM a également une formation Management de projet BIM à distance avec 48 heures en présentiel obligatoire.

Formations courtes : initiation ou spécialisation BIM

formation bim groupe le moniteur

  • 10 formations sur 1 ou 3 journées sont proposées régulièrement par le Groupe Moniteur.

    • Les fondamentaux du BIM (1 journée – 7 heures)
    • Le BIM pour la maîtrise d’ouvrage et la gestion de patrimoine (3 jours – 21 heures)
    • Le BIM pour la Maîtrise d’oeuvre (3 jours – 21 heures)
    • Le BIM et les métiers de la construction, appréhender le processus BIM dans la phase de construction (3 jours – 21 heures)
    • Utiliser le BIM en chantier, la maquette 3D sur les chantiers (1 journée – 7 heures)
    • Aspects juridiques et pratiques du BIM, enjeux, responsabilités et perspectives dans le domaine du bâtiment et des ouvrages d’art (1 journée)
    • Comment utiliser efficacement le BIM pour les opérations de construction (2 jours – 14 heures)
    • Exploiter les bâtiments par le BIM (1 journée – 7 heures)
    • Rédiger un cahier des charges BIM et évaluer le rôle de la Maîtrise d’ouvrage privée ou publique (3 jours – 21 heures)
    • Bureau d’études techniques, déployer le BIM en interne, conduite du changement (3 jours – 21 heures)

                Tarif 1 journée : 995 € HT, 2 jours 1495 € HT, 3 jours : 1895 € HT

formation BIM CSTB

  • 11 formations proposées par le CSTB en 2 groupes : 5 en Gestion de projet BIM et 6 sur l’Application métiers BIM

    • Le BIM à l’échelle de la ville 1 jour
    • Fondamentaux du BIM dans le bâtiment 1 jour
    • Mettre en place une démarche collaborative avec le BIM 3 jours
    • Connaître les outils et logiciels interopérables avec le BIM 1 jour
    • Règles juridiques et responsabilités dans un projet BIM 1 jour
    • Réforme BIM : l’expérience britannique 3 jours
    • Maîtrise d’ouvrage : élaborer un cahier des charges BIM 2 jours
    • Entreprises : connaître les enjeux du BIM pour pouvoir le mettre en œuvre demain 1 jour
    • Construire un e-catalogue des produits de construction avec le BIM 2 jours
    • Développer les interfaces IFC dans le cadre d’un projet BIM 2 jours
    • Gérer un parc immobilier en utilisant le BIM 2 jours
    • Elaborer une maquette numérique d’un bâtiment existant 2 jours

                Tarif 1 journée : 755 €, 2 jours : 1255 € HT et 3 jours : 1595 € HT (toujours les déjeuners inclus)

  • 3 modules de formations courtes entre 10 et 12 jours développés par le CESI :

    • Modélisateur BIM : élaboration de la maquette numérique 3D et de ses données.
    • Coordinateur BIM : synthèse de maquettes, simulations thermiques ou acoustiques, extraction de quantitatif ou de métrés.
    • Chef de projet BIM : pilotage de la stratégie BIM dans son environnement.

formation BIM Bimway

Nouvel acteur sur la formation BIM avec Bimway

  • BIM Training (Formation usage BIM)
  • BIM consulting (Assistance et conseil dans la mise en place d’outils BIM)
  • BIM Intégration (Réalisation et mise à jour maquette numérique BIM/IFC)
  • BIM Management (Gestion de projet, Assistance à maîtrise d’ouvrage)

pour plus d’information : le site internet en construction, mais les contacts sont indiqués.


formation BIM ESTP

Nouvelle formation BIM par l’ESTP Cachan rentrée septembre 2016

100% orientée pratique, dédiée aux professionnels de la construction, cette formation est pensée pour acquérir les fondamentaux du BIM. Basé sur l’étude d’un projet réel. L’objectif est de permettre aux participants de s’approprier une méthodologie de conduite de projet BIM intégrant tous les outils et processus conformes aux bonnes pratiques en la matière.

formation BIM estp 2016

Salle connectée Formation BIM – crédit photo : ESTP

Dans un contexte où les technologies liées au BIM sont multiples, les questions relatives aux techniques d’élaboration et d’exploitation des maquettes numériques seront approfondies en cohérence avec le cycle de vie du bâtiment.

  • Intitulé de la formation BIM : Le Projet en BIM
  • Organisme de formation : ESTP et Sightline Group
  • Lieu et mode de formation : Formation continue dans la salle 100% BIM de l’ESTP à Cachan
  • Programme et durée : 4.5 mois à raison d’une journée par semaine, 150 heures de formation autour de 4 grandes thématiques
    • rétro-conception 
    • conception/modélisation
    • réalisation/exécution
    • maintenance/exploitation
  • Tarif de la formation : 10 000 €
  • Diplôme préparé : Certification ESTP – Sightline Group (Certificat sera obtenu à l’issu d’une soutenance devant un jury de professionnels)
  • Site de l’ESTP informations détaillées sur la formation BIM
  • Télécharger le dossier de candidature

 


Prise en charge des formations BIM

Les formations au BIM réalisées par des organismes de formation déclarés peuvent être prises en charge par :

  • Un OPCA,
    • depuis le 1er janvier 2012, les entreprises du secteur de la construction, quelle que soient leur taille et leur métier, n’ont plus qu’un seul interlocuteur en matière de formation continue : Constructys.
  • La FIFPL (Fonds Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux)
  • ou le Pôle Emploi.

Une formation à distance peut être prise en charge, si elle répond aux critères de prise en charge de votre profession et aux critères réglementaires (suivi, quiz de validation).

 

 


Comment ajouter une formation BIM à cette liste

Vous souhaitez ajouter une formation qui n’est pas présente dans notre synthèse sur la formation BIM,
merci de nous contacter en nous communiquant les informations suivantes :

  • intitulé de la formation BIM
  • organisme de formation
  • lieu et mode de formation
  • programme et durée
  • tarif de la formation
  • diplôme préparé
  • site web et/ou lien vers PDF de présentation de la formation BIM
Attention aux faux artisans RGE : Travaux rénovation énergétique

Attention aux faux artisans RGE : Travaux rénovation énergétique

Attention aux faux artisans RGE pour les travaux rénovation énergétique

Attention aux faux artisans RGE (Reconnu Garant Environnement) pour les travaux de rénovation énergétique…

Les organismes de qualification Qualibat, Qualifelec et Qualit’EnR constatent une augmentation de l’usage abusif de leurs logos par des entreprises non qualifiées.

Le problème : les particuliers qui confient leurs travaux de rénovation énergétique à des artisans qualifiés et reconnus RGE, encourent le risque de ne pas pouvoir prétendre aux aides gouvernementales.

  • depuis le 1er janvier 2015 pour bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE);
  • depuis le 1er septembre 2014 pour obtenir un éco-prêt à taux zéro. Pour certaines actions complémentaires (qui ne peuvent pas constituer une action du bouquet de travaux), le recours à un professionnel RGE n’est pas obligatoire. Il est cependant conseillé;
  • à compter du 1er juillet 2015 pour bénéficier des aides des fournisseurs d’énergie dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie.

Près de 40.000 professionnels sont qualifiés RGE en France.

Etre RGE permet aux artisans de faire bénéficier de ces aides aux particuliers. RGE permet également d’avoir une visibilité accrue par le référencement sur les sites officiels et sur La Plateforme de la Rénovation. Une visibilité augmentée est une opportunité pour des prospects et des affaires en plus.

Attention aux faux artisans RGE

 Pour ne pas se tromper de professionnels et être assuré d’avoir à faire à une entreprise RGE, plusieurs outils sont à disposition. Le site du gouvernement rénovation info service porte un annuaire, mais d’autres plateformes font également référence sur le marché.

Par exemple, le site www.laplateformedelarenovation.fr ne référence QUE des entreprises qualifiées selon l’Agence Qualité Construction.

L’intérêt de ce site est également de référencer les Points Rénovation Info Service. Leurs conseillers sont à disposition pour expliquer les techniques les mieux adaptées à chaque situation.

Les particuliers ont donc l’assurance, en choisissant une entreprise sur cette plateforme, qu’elle est bien qualifiée.

Cette mention est importante pour le particulier. Si l’entreprise ne donne pas satisfaction dans son domaine de qualification, elle peut être signalée à l’organisme ayant délivré la qualification qui peut décider du retrait de la qualification.

En matière de performance énergétique, les professionnels RGE sont réputés capables de préconiser et réaliser des travaux pertinents et répondant a minima aux exigences réglementaires. La performance énergétique dépend à la fois de la qualité des matériaux utilisés et des travaux de pose.

Les particuliers peuvent également découvrir les aides de financement, prendre rendez-vous, tout savoir sur les offres de qualité en toute transparence. De plus certaines collectivités territoriales ont lancé des démarches de massification de la rénovation et privilégient exclusivement les entreprises RGE qui s’inscrivent, c’est le cas par exemple de Rénover malin dans l’Essonne (91).

 

Les organismes autorisés a délivrer le signe RGE :

  • QUALIBAT délivre des qualifications, notamment dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.
  • QUALIFELEC peut délivrer la qualification Électrotechnique avec la mention Solaire Photovoltaïque et les qualifications Électrotechnique et Électrotechnique avec la mention Economies d’Energie.
  • QUALIT’ENR regroupe des entreprises qui installent des équipements valorisant les énergies renouvelables dans l’habitat individuel : le solaire thermique avec le chauffe-eau solaire et le système solaire combiné, le solaire photovoltaïque, le chauffage au bois, la pompe à chaleur.

Fin 2015, on dénombre 55.000 professionnels dans les entreprises « Eco-Artisan » (12.500, 4.5 personnes/entreprises), 39.000 « Pros de la Performance » (2.420, 16 personnes/entreprises), 50.000 sociétés qualifiées « Qualit’EnR », 1.000 chez Qualifelec, ainsi que les entreprises Qualibat RGE (35.500) qui emploient 347.000 personnes.

MON CONSEIL « Attention aux faux artisans RGE »

Faites attention aux faux artisans RGE pour les travaux de rénovation énergétique en vérifiant systématiquement la qualification des artisans sur les outils à disposition comme La Plateforme de la Rénovation.

Page 1 sur 212

Pin It on Pinterest

Shares