C’est quoi le BIM, la Maquette numérique 3D, le Format IFC en France par Rodolphe Degandt de Rénovation Plaisir

C’est quoi le BIM, la Maquette numérique 3D, le Format IFC ?

Le BIM un avantage réservé aux grandes entreprises ?

Les grandes entreprises du BTP, les bureaux d’études et les cabinets d’architectes sont déjà des utilisateurs convaincus du BIM avec un passage de plus en plus fréquent à l’usage de maquettes numériques 3D. Les avantages principaux du BIM sont de réduire les coûts, les délais et les risques à toutes les phases du projet (de la conception à la maintenance). Le BIM est considéré comme une nouvelle méthode de management des projets avec une approche ouverte et collaborative entre tous les acteurs et utilisateurs du bâtiment.

Le BIM est-il pour les PME et les artisans du BTP ?

Pour les artisans et les PME/TPE du BTP, qui représentent 94 % du secteur,  l’usage du BIM représente un avantage concurrentiel majeur pour bénéficier des mêmes atouts de réduction des coûts mais aussi pour faciliter les échanges avec leurs clients en instaurant un langage commun porteur de pédagogie et de confiance.
Pour réussir cette transformation digitale du BTP avec le BIM, il est nécessaire de démocratiser son usage par les artisans et les petites entreprises du bâtiment. Il est nécessaire de mettre sur le marché des outils d’acquisition de données, de logiciels de gestion efficaces et accessibles et de formations courtes.  C’est dans cette démarche que Rénovation Plaisir a développé l’application PLAN 3D ENERGY disponible en version bêta pour tablette Android dans le Google Play. Cette première version permet de réaliser des plan 3D de maisons individuelles avec une estimation énergétique dynamique et l’export du fichier au format .ifc, le format du BIM.

Mais c’est quoi le BIM ?

BIM ou Building Information Model ou en français Bâtiment Informations Modélisées

Le BIM est une méthode de travail basée sur la collaboration autour d’une maquette numérique. C’est un document numérique unique qui regroupe toutes les informations du bâtiment : géométries, relations spatiales, informations géographiques, quantités et propriétés des éléments de construction. Ces informations modélisées sont exploitables de la conception du bâtiment jusqu’à sa démolition. Cette maquette numérique du bâtiment est amenée à évoluer tout au long de la vie du bâtiment par l’ensemble des acteurs. Par extension, le BIM peut également porter les informations modélisées pour un projet de rénovation.

Les 4 phases du cycle de vie du bâtiment :

  1. Rétro-conception et conception
  2. Construction ou Rénovation
  3. Exploitation
  4. Démolition, pour des ouvrages temporaires ou dont la durée de vie est limitée(exemple des centrales nucléaires).

 

Les 3 niveaux de communication du BIM

C'est quoi le BIM, la Maquette numérique 3D, le Format IFC ?

  1. Le BIM isolé correspond à la modélisation d’une maquette numérique et à des échanges à sens unique à un instant t, chacun des intervenants utilisent sa propre maquette numérique pour ses besoins exclusifs.
  2. Le BIM collaboratif  correspond à une collaboration basée sur une maquette numérique partagée à double sens entre architecte, bureaux d’études et entreprises. Le BIM manager va assurer l’intégration et les restitution des informations apr!s les avoir compilées et formatées. Cette collaboration peut commencer progressivement avec un ou deux collaborateurs, et au fur et à mesure des projets et de la maturité de chacun, intégrer plus d’intervenants.
  3. Le BIM intégré correspond à l’utilisation d’une maquette numérique unique partagée par les différents acteurs qui peuvent s’y connecter à tout moment pour l’alimenter ou exploiter des données déjà stockées. Un BIM manager peut assurer le contrôle qualité et la normalisation des informations.

BIM 3D, maquette numérique, BIM 4D ou BIM 5D ?

  • BIM 2D
    La base historique avec les plans 2D réalisés d’abord sur papier puis leur transcription en plans 2D numériques.
  • BIM 3D ou Maquette numérique (MN)
    La maquette numériques est une représentation en 3D d’un ouvrage qui en présente les caractéristiques géométriques (plan, coupe, élévation, …) et les renseignements sur la nature des objets utilisés (composition, propriété physique, mécanique…).
  • BIM 4D
    Un modèle BIM 3D qui intègre en plus la dimension du temps, utilisé pour visualiser le calendrier de construction ou de rénovation.
  • BIM 5D
    Reprend le modèle BIM 4D en ajoutant les données de coûts, utilisé pour automatiser les calculs de quantité lors de l’estimation des coûts. Le modèle BIM 5D peut ainsi servir à réaliser le besoin prévisionnel de trésorerie.
  • BIM 6D
    Le BIM 5D auquel on ajoute la dimension développement durable d’un bâtiment, par exemple les estimation de performance énergétique.
  • BIM d’autres dimensions
    On peut facilement imaginer d’ajouter d’autres dimensions, en ajoutant encore et encore de nouvelles données aux informations du bâtiment, comme par exemple la gestion des déchets, la relation avec les occupants, les interactions avec le quartier, la ville…

 

Le format IFC

IFC ou Industry Formation Classes 
L’IFC est le format de fichier normalisé « ouvert », non lié à un éditeur de logiciel spécifique, qui permet d’échanger et partager des informations entre les différents logiciels. La dernière version du format IFC date d’août 2015, il s’agit de l’IFC4.
Pour chaque élément constitutif d’un bâtiment (murs, fenêtres, sol, plafond, poteaux,…), les IFC donnent des indications sur les caractéristiques (comme la composition d’un mur), la forme et les relations avec les autres objets (comme le percement d’un mur par une ouverture et l’association d’une porte à cette ouverture). En complément le fichier IFC peut contenir des informations du bâtiment tout au long de son cycle de programmation :

  • conception, construction, gestion
  • et selon différents points de vue architecture, structure, thermique, estimatif…

Le format IFC permet donc d’assurer un langage de communication commun entre les différents outils et les acteurs du BTP. L’IFC est l’un des atouts majeurs du BIM en facilitant l’accès aux informations de manière normalisée, ouverte et collaborative.

PLAN 3D maquette numérique ifc

Les 3 types d’extension du format IFC :

  • .ifc : fichier IFC utilisant la structure STEP conformément à la norme ISO10303-21. La structuration des données est faite selon les spécifications Express. C’est le format d’échange le plus couramment utilisé.
    L’application pour tablette Android PLAN 3D ENERGY développée Rénovation Plaisir, permet d’exporter les plans 3D de sa maison au format .ifc
  • .ifcXML : fichier IFC utilisant la structure XML. Le format .ifcXML peut être généré directement par l’application ou à partir d’un fichier .ifc, conformément à la norme ISO10303-28 qui décrit la représentation XML des schémas et données Express. Le format .ifcXML est en moyenne 300-400% plus gros que le fichier .ifc
  • .ifcZIP : fichier IFC utilisant l’algorithme de compression PKzip 2.04g

Les nouveaux métiers du BIM

Le BIM manager en conception

Il mettra en place le cadre collaboratif avec les responsables de maquette de chaque maître d’oeuvre et gérera l’ensemble des échanges de documents du projet issues de la maquette numérique.

  • Il organisera la gestion générale de la nomenclature, de l’arborescence des dossiers et du projet dans les maquettes numériques, ainsi que la gestion commune des bibliothèques d’objet.
  • Il supervisera le travail des Responsables de maquette numérique de chaque Maître d’Œuvre. Il assurera la revue de maquette.
  • Il assurera la compatibilité des logiciels entre eux.
  • Il proposera à la Direction de projet, au Maître d’Ouvrage, au Maître d’Œuvre mandataire des procédures et des méthodes qui n’auraient pas été encadrées par ce contrat, mais nécessaires au bon accomplissement de l’ouvrage.

Le BIM manageur a un devoir de conseil auprès du directeur ou chef de projet et du Maître d’Ouvrage. Il pourra avoir des missions complémentaires comme le conseil auprès des Maîtres d’Œuvre du Groupement dans les formations, les moyens humains et matériels à mettre en œuvre.

Le BIM manager en exploitation

Il est sous-traitant ou au service interne de la direction immobilière, il prendra en charge l’avatar numérique du bâti tout au long de l’exploitation du bâti réel.

  • Impliquer dans les phases de conception, construction dans les cas de bâti neuf ou rénové, il prescrira les caractéristiques, les nomenclatures d’objets, la sémantique nécessaires à la livraison des DOE.
  • Dans la mise à jour des DIUO, il mettra en place les procédures de maintenance permettant d’établir un lien permanent avec la maquette.
  • Il assurera la compatibilité des logiciels entre eux et le processus de production – circuit de validation (workflow).
  • Il fournira les données nécessaires à tout moment aux différents métiers de l’asset management du gestionnaire d’actifs (asset manager) au gestionnaire locatif et technique (property manager) au responsable des services aux utilisateurs de l’immeuble (facility manager).

 

Le BIM est donc une formidable opportunité pour les artisans et les petites entreprises du BTP de réaliser de manière très opérationnelle leur transformation digitale. Un moyen de réduire leurs coûts, leurs délais de conception et de gestion de projet et d’améliorer la qualité de ses relations avec ses clients. Un préalable indispensable pour pouvoir s’adresser aux chantiers des marchés publics.
Reste aux entreprises éditeurs de logiciels, comme la notre, de proposer des logiciels BIM accessibles en terme de budget avec des formations adaptées et courtes pour permettre au plus grand nombre de profiter de tous ces avantages. Rénovation Plaisir Energie s’est d’or et déjà engagé sur ce chemin avec le développement de plateforme web dédiées à la rénovation et des applications de PLAN 3D.

 

C’est quoi le BIM, la Maquette numérique 3D, le Format IFC ?
Note 4.7 Votes 11

Pin It on Pinterest

Shares