Quel hashtag utiliser sur Twitter

Quel hashtag utiliser sur Twitter

Quel hashtag utiliser sur Twitter et les autres réseaux sociaux

Quels hashtags utiliser sur Twitter ? Le hashtag est entré dans le dictionnaire, mais il est surtout un élément important sur les réseaux sociaux et plus spécifiquement pour Twitter. Diffuser et faire connaître  son tweet ou son poste auprès de milliers d’internautes est rendu possible grâce aux hashtags. Dans votre stratégie digitale il sera donc nécessaire de savoir quels hashtags utiliser pour être efficace, combien en placer dans un tweet ? Ou trouver les hashtags les plus populaires et pouvoir les comprendre.

Qu’est-ce qu’un hashtag ?

Un hashtag est un mot ou une phrase précédée par dièse « # » ou hashtag en anglais.  Principalement utilisé sur le réseau social Twitter il est également utilisable sur Google Plus , Instagram ,Vine, Facebook (depuis juin 2013), mais ça ne sert à rien dans les SMS…
Le hashtag est tout simplement un mot clé, la thématique de référence, il sert à classer les informations diffusées via tweets, messages, posts ou articles. Par exemple #solidarité, #marketing, #startup. Tout est possible puisque vous pouvez inventer le votre #laplateformedelarenovation ou #PDLR.
Avec un hashtag vous allez pouvoir référencer vos informations mais aussi en trouver. En fait c’est tout simplement une clé de recherche et de référencement.

  • Exemple d’un tweet avec l’utilisation de 3 hashtags #Pinterest, #référencement et #seo (vous noterez également l’utilisation de @ qui permet de diffuser son tweet vers des 2 meilleurs influenceurs twitter du #référencement) :
    « 7 stratégies digitales sur #Pinterest #référencement #SEO #@Bi4me_Business @affluences »

Pourquoi utiliser les hashtags ?

L’utilisation des hashtags est très importante pour un blog et les réseaux sociaux en particulier Twitter. En effet, il est très facile de trouver les hashtags les plus populaires sur les médias sociaux.

5 raisons d’utiliser des hashtags :

  • Vous bénéficiez du meilleure visibilité en utilisant les hashtags.
  • Les tweets avec un hashtag obtiennent  2 fois plus d’engagements.
  • Les hashtags fonctionnent comme des mots clés sur les réseaux sociaux.
  • Utiliser les hashtags c’est une promotion économique de vos posts.
  • Les moteurs de recherche comme Yahoo, Bing et Google affichent des résultats basés sur les hashtags.

Les Hashtags sur quels réseaux sociaux ?

Hashtag et Twitter : indispensable 

Sur Twitter, un post ne peut dépasser 140 caractères. C’est peu pour détailler votre propos. Sur ce média, le hashtag prend tout sens, à condition de respecter quelques règles strictes.

Hashtag et Instagram, à l’image de twitter, les hashtags sur Instagram sont très utilisés.

Hashtag et Google+,  ici aussi l’utilisation des hashtags fonctionne particulièrement bien. Pour Google + les hashtags « populaires » du moment peuvent être trouvés sur la version anglaise du site (parfois sur l’app mais c’est plus rare) dans l’encart « trending » sur le fil d’accueil (merci Laura Manach pour cette information).

Hashtag et Facebook, le succès du hashtag sur Twitter a amené Facebook a intégrer cette fonctionnalité à l’été 2013. L’utilisation d’un à deux hashtags est recommandé pour une publication. Dans les faits, le hashtag sur Facebook est moins utilisé et donc moins efficace que sur Twitter. Ou bien ne les utilisez pas…

utilisateurs actifs Reseaux_sociaux_septembre2015

Quels hashtags choisir ?

J’utilise une de ces 4 méthodes, en réalité un mixte permanent entre :

1. Méthode par contenu : A priori la meilleure solution est d’utiliser des hashtags en rapport avec votre article. Par exemple pour cet article le hashtag le plus logique est : #hashtag puisque c’est le sujet principal.

2. Méthode de marché : Vous utilisez les hashtags dans votre stratégie marketing digitale, regardez les hashtags dans votre activité, de vos concurrents, de vos clients.

3. Méthode de popularité (ou #TT pour trending topic) : une autre solution consiste à utiliser un des hashtags les plus populaires Assez utile et facile à faire quand on est sur twitter à titre personnel, un moyen simple de réagir à l’actualité qui intéressent les Twittos en temps réel. Mais pour un post pro il faut rester en cohérence avec votre sujet. Maintenant vous pouvez prendre le sujet  l’envers, écrire votre article en fonction des hashtags populaires.

4. Méthode par connectivité : A partir d’un hashtag principal, vous pouvez aussi découvrir facilement les hashtags qui sont connexes afin de fixer un 2ème hashtags dans votre message pour doubler votre efficacité. Si je reprends l’exemple de #hashtag voici le résultat obtenu gratuitement avec cet outils (les résultats sont parfois surprenant). Je retiendrai dans mon comme 2ème #twitter :

Trouver  les hashtags les plus populaires

De nombreux outils ou sites vous permettent de connaître les hashtags les plus populaires. Hashtagify est un site très facile à utiliser et qui permet de filtrer par pays et par langue les hashtags.

Vous pouvez remarquer certain #LRT ou#LT qui ne vous dise pas grand chose… normal ils ne disent pas grand chose, il s’agit plus d’ndiquer une humeur, une action qu’un sujet (un peu comme un émonticone). Voici un petit lexique qui pourra aider :

  • #BBL : Be Back Lacter, ce hashtag est utilisé pour signaler à ses followers (personnes suivant votre actualité sur Tweeter) que vous quittez Twitter pendant un moment mais que vous reviendrez plus tard.
  • #LT : Last Tweet, hashtag est utilisé pour signaler que vous continuez la conversation par rapport au précédent Tweet.
  • #LRT : Last Re-Tweet, hashtag est utilisé pour signaler que vous continuez la conversation par rapport à un précédent reteewt.
  • #NP : Now Playing, hashtag est utilisé pour signaler que vous partez : jouer, regarder un film, écouter de la musique…
  • #NW : Now Watching , hashtag est utilisé pour signaler que vous regardez soit la télé, un film, une série…
  • #OMG : Oh My God, hashtag est utilisé pour utilisé l’expression populaire « oh mon Dieu »
  • #RT : Re Tweet , hashtag est utilisé pour signaler un retweet (action de retweeter un tweet) ou pour demander un retweet.

Il est aussi possible et très fréquent de voir des hashtags sous forme d’acronyme d’émissions TV ou de séries, comme  #TPMC pour Touche pas à mon poste ou  #GOT pour Game Of Thrones.

Comme je suis lancé, quelques autres pour être au top et faire son social manager (pratique sur Facebook)

  • #DM Direct Message : c’est le fait de contacter une personne en message privé.
  • #FAIL Qui vient de l’anglais et signifie échec. Quand vous utiliser ce Hashtag c’est pour indiquer une erreur, une boulette…
  • #FF Follow Friday : chaque vendredi, on peut recommander à la communauté des comptes Twitter à suivre, il faut alors utiliser le Hashtag #FF pour indiquer le sens de votre message.
  • #FoodPorn Ce Hashtag est utilisé par les amoureux de la bonne chère et est souvent accompagné d’une photo d’un plat. On utilise ce Hashtag pour dire à la communauté que l’on déguste un plat très bon, et que nous sommes à la limite de l’orgasme… culinaire (bon si tu es @HeleneDarroze pas besoin..).
  • #JDCJDR Je Dis Ca Je Dis Rien : un Hashtag très souvent ironique que l’on écrit en réponse à un autre Twittos ou pour évoquer un bon plan et qu’il s’agit d’une affaire à saisir (un truc de Parisien).
  • #NSFW Not Safe For Work : moyen d’indiquer que c’est un contenu plutôt adulte (à éviter de cliquer sur un open space moi #JDCJDR).
  • #OOTD Outfit Of The Day : essentiellement utilisé par les filles, le Hashtag « la tenue du jour » est accompagné d’une photo qui montre ce que l’on a décidé de porter pour la journée.
  • #OSEF On S’En Fout : une expression de l’argot d’Internet. Relativement clair à comprendre, ce Hashtag n’est pas méchant, il est plutôt moqueur. Il peut être utiliser pour de nombreux sujets.
  • #QOTD Quote Of The Day : c’est l’expression du jour entendue au bureau, en soirée ou dans les transports. C’est très souvent une expression drôle voir un peu « stupide ».

Combien de hashtags utiliser dans un tweet ?

Cela dépend du réseau social, coté expert web marketing, je crois que nous sommes presque tous d’accord pour mettre 1 ou 2 # sur twitter. Les hashtags courts sont à privilégier. Si vous ne pouvez pas les inclure dans votre tweet, mettez-le à la fin après votre lien.

Les raisons sont simples pour se limiter à 2 hashtags.
La première #écrivez #devant #chaque #mot #hashtag #rend #la #lecture #difficile, car notre oeil déduit les mots sans avoir besoin de lire chaque lettre, le # empêche cet automatisme et donc le tweet n’est pas lu, même si il est plus exposé (c’est comme les publicités internet visible ou imprimée).
La deuxième raison est que comme, pour l’instant (ça devrait s’améliorer d’ici la fin de l’année) nous sommes limité à 140 caractères dans un tweet si on met 5 hashtags + un lien (même en short url -adresse internet réduite-), il reste pas beaucoup d’espace pour expliquer le sujet et donc de donner envie de cliquer le lien vers votre contenu.

Si vous voulez pour un même contenu mettre beaucoup de hashtags, mon conseil, faites plusieurs tweets avec des hashtags différents à des heures différente (technique dite second life, car vous donnez une seconde vie à votre tweet). Un bon moyen d’optimiser le référencement de votre contenu sans effort. Un tweet à une durée de vie très courte, si il n’est pas retweeté ou mis en favoris. Cette méthode vous permet aussi de tester l’impact d’une information à des moments différents de la journée ou de la semaine et même du mois.

Dans vos publications Instagram, vous n’êtes pas limité par le nombre de caractères. Il est donc recommandé d’intégrer de nombreux hashtags, jusqu’à 10, pour que vos photos soient référencées au maximum (style de photo, couleurs dominantes, sujets, époque…).

Sur Googles plus, à la différence de Twitter, vous avez plus de place pour écrire. Il est donc recommandé d’écrire plus de hashtags, jusqu’à 4, pour avoir une bonne visibilité. Insérez-les dans vos publications ou dans vos commentaires.

Sur Facebook, faites comme vous voulez, mais mais en marketing le mieux est de tester, alors essayez (par exemple reprenez les même # que ceux de votre tweet pour comparer les performances).

Conclusion quels hashtags utiliser sur Twitter

Utiliser les hashtags pour référencer vos informations pour créer du traffic vers votre contenu, votre site et prolonger la durée de vie de vos tweets. Choisissez des hashtags en rapport avec votre sujet, évitez d’en mettre plus de 3. Et profitez de la puissance des # comme outils de veille d’informations, de concurrence, de centre d’intérêts clients…

Mais n’oubliez pas le hashtag ne fait pas le contenu, si vous vous contentez de retweeter, d’épingler, liker (comme 70% des internautes)… vous participer à l’activité sociale mais cela ne profitera pas au développement de votre activité professionnelle. L’usage personnel et professionnel des réseaux sociaux est donc complémentaires mais ne répond pas aux mêmes objectifs et par conséquence aux mêmes actions.

Cet article vous est-il utile ?
Quelle méthode utilisez-vous pour choisir vos # ?

Merci de partager vos expériences, pensées, et des connaissances dans les commentaires ci-dessous !

Les bases du référencement naturel ou SEO

Les bases du référencement naturel ou SEO

Les bases du ()

Les bases du référencement naturel  ou SEO pour optimiser votre référencement naturel par les moteurs de recherche.
SEO : Search Engine Optimisation.

Quelles techniques utiliser pour référencer vos pages et articles sur les moteurs de recherche sans dépenser d’argent ?
Le référencement naturel.

L’URL de vos pages ou articles

L’URL est l’adresse qui apparait tout en haut de votre navigateur, le lien de la page. Il est donc important que chacune de vos pages possède une url qui est propre au contenu de la page. Si vous utilisez un CMS (comme WordPress, Joomla ou Drupal), cette fonction est assez simple, il vous suffit d’aller dans les paramètres et de choisir une structure qui contient le nom de votre page ou de votre article.
Pour séparer deux mots, privilégiez toujours le trait d’union (-) à l’underscore (_).

  • Exemple sur cette page l’url est : « http://blog.laplateformedelarenovation.fr/les-bases-du-referencement-naturel-ou-seo
  • une autre variante de l’url :
     Les bases du référencement naturel ou SEO -url

Optimiser le titre (page title)

Pour bien optimiser le titre de vos pages pour le référencement, il faut que votre titre comprenne au maximum 60 caractères.
Pensez aussi à placer votre mot-clé principal en début de phrase.
Rédiger des titres accrocheurs qui attireront vos visiteurs tout en leur expliquant le contenu qu’ils vont trouver.
Les 2 grands classiques : « comment faire ceci »  et « X astuces pour faire cela ».

  • Exemple sur cette page de la balise titre : « Les bases du référencement naturel ou SEO »

Compléter la description courte de votre article (meta description)

La méta description, correspond aux quelques lignes de description qui s’affichent en dessous du titre de votre page dans les moteurs de recherche.
Elle doit donner envie à l’utilisateur de cliquer sur le lien et contenir vos mots-clés principaux. Les mots clés utilisés doivent eux-même correspondre au contenu de votre page ou article. La description doit faire un maximum de 156 caractères (espaces et ponctuation compris).

  • Exemple sur cette page de la balise meta description titre : « Comment optimiser votre référencement naturel ou SEO. Quelles techniques utiliser pour référencer vos articles sur les moteurs de recherche sans argent. » (152 caractères pour un maximum 156).

Hiérarchiser votre contenu (balise Head)

Dans votre article, il va y avoir une introduction, des paragraphes, une conclusion, des idées majeures, des exemples. Pour optimiser votre référencement naturel, il faut définir des niveaux d’importance de priorité à vos informations. Utilisez les balises classées de H1 à H6.
H pour Header ou en-tête de paragraphe.
Ces balises sont là pour indiquer l’importance de votre texte, un peu comme la mise en gras, en majuscule ou avec une police de taille importante. Vous pouvez les utiliser en complément des balises titre, cela est également utile.
La balise la plus importante est la H1, n’utilisez qu’une seule balise H1 par page. Elle peut reprendre les mots clés du titre de l’article.
La hiérarchisation visuelle de votre contenu facilite la lecture ET permet aux robots des moteurs de recherche de mieux référencer (indexer) votre contenu.

  • Exemple sur cette page des balises titles : H1 – « Comment optimiser votre référencement naturel (SEO) ? », H2 tous les titres des paragraphes comme « Hiérarchiser votre contenu (balise title) »

Ajouter des photos

Créer ou reprenez des images qui sont en rapport avec votre propos. Puis nommez vos fichiers photos ou vidéos. Lorsque vous importez la photo dans votre article ou page, remplissez soigneusement les informations de l’image (description et surtout la balise Alt ou texte alternatif).
Ces données de vos photos sont utilisées pour les référencer sur Google image ou sur Youtube pour les vidéos.

  • Exemple sur cette page : je mets en alt le texte de mon titre «  Les bases du référencement naturel ou SEO »

Créer des liens internes

Cette technique s’appelle « le maillage interne ». Par exemple, cela consiste à faire des liens entre vos différentes pages.
Pour un blog, n’hésitez pas à faire des liens vers vos autres articles qui traitent d’un même sujet ou vers votre dernier article en date…
Par exemple un de mes articles pour optimiser votre référencement naturel sur Pinterest.
Vous pouvez aussi utiliser une technique très simple : ajoutez un résmué des articles connexes ou complémentaires à celui que vous venez d’écrire.

  • Des extensions ou plugins existent pour automatiser cette fonction et vous faire gagner du temps (encore faut-il avoir d’autres articles à relier…).

Rédiger du contenu de qualité pour optimiser votre référencement naturel

Comment optimiser votre référencement naturel passe obligatoirement par le contenu que vous proposez à vos visiteurs. L’internaute visitera une fois votre site grâce à un bon SEO. Mais il quittera votre site aussi vite et même il le rayera de sa liste de sites intéressant, si il n’y trouve pas le contenu attendu. On ne fait qu’une seule fois une bonne impression.
Un article doit apporter du contenu, le minimum de mot est de 300. En dessous il est essentiel d’être sur un article ultra visuel. Par exemple, si vous présentez une infographie. Vous chercherez à référencer l’image et pas le texte.
La capacité à optimiser un contenu pour les moteurs de recherche est une compétence nécessaire pour optimiser votre référencement naturel et gratuit. Il s’est très largement démocratisée notamment avec l’aide d’outils d’analyse et de conseils. De nombreux plugins ou extensions existent. Ces modules permettent d’être guidé et de découvrir comment améliorer votre référencement naturel.

  • Par exemple celui que j’utilise sur mes blogs Word Press est « SEO Word Press de Yoast » qui va permettre d’analyser et de corriger le référencement de vos pages et de vos articles.

Après les bases du référencement naturel ou SEO

Les mots d’arrêts (stop words)

Les mots sans contenu (le, la, du…) sont considérés comme des mots d’arrêts. Ils sont “écartés” lors de la recherche et ne sont pas considérés comme contenu de la page, mais ils servent aussi à détecter le keyword stuffing, le bourrage de mots clés. Les utiliser ne permet pas de tromper les moteurs de recherche avec le risque d’être bannis (blacklisté).

La densité du mot-clé

La densité du mot-clé est le nombre de fois ou les mots principaux de votre article sont présents dans l’article. Un mot clé présent une fois dans un texte de 100 mots a une densité de 1% (ce qui est un bon ratio). Plus votre article est long…plus vous pourrez répéter votre mot clé.
Dans l’exemple de cette page, le mot clé est : « Les bases du référencement naturel ou SEO ». La densité est de 0,67% (8 fois mais dans un texte de plus de 1200 mots).
Faire apparaitre le mot-clé dans le premier paragraphe est conseillé. Cependant, mieux vaut un contenu riche et intéressant qu’un contenu fabriqué pour contenir artificiellement les mêmes mots clés.
Google a toujours été impitoyable avec les tricheurs sur les mots-clés : Abus de techniques SEO = blacklist.

En complément vous pouvez lire cet article de Google sur les consignes aux webmasters

 

 

En conclusion sur les bases du référencement naturel

En suivant les bases du référencement naturel ou SEO vous améliorerez votre référencement sur internet, mais l’essentiel est dans le choix et l’intérêt du contenu de votre article pour vos visiteurs : la fameuse expérience client.

Pour aller plus loin, je vous propose une formation sur le référencement, avec :

  • des exemples concrets et des outils gratuits à utiliser librement
  • vous permettre de comprendre le fonctionnement des moteurs de recherche (et les algorithmes de Google),
  • mettre en place une véritable méthode pour améliorer la position de votre site dans les résultats de Google,
  • analyser les résultats de vos actions avec les outils gratuits d’analyse,
  • développer votre activité grâce au web.
Plateforme de rénovation énergétique de l’Essonne

Plateforme de rénovation énergétique de l’Essonne

Plateforme de rénovation énergétique de l’Essonne

La  plateforme de rénovation énergétique de l’Essonne : Article du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’écologie

Appel à Manifestation d’Intérêt plateformes web de rénovation énergétique de l’habitat

La  plateforme web de rénovation énergétique de l’Essonne : « Rénover malin » développée par RPE, citée en exemple sur le site du Ministère du Développement Durable.

Ils l’ont fait, pourquoi pas vous ?

Rénover malin : la nouvelle plateforme web de la Maison départementale de l’habitat de l’Essonne

Accompagner le particulier tout au long de son parcours de rénovation de son logement, c’est l’objectif de la plateforme de rénovation énergétique de l’habitat de l’Essonne : « Rénover malin ». Elle apport une aide au particulier pour lui permettre de passer à l’acte et ouvre ainsi pour l’augmentation es chantiers dans le département. Le marché local de la rénovation est potentiellement important : plus de 200 000 logements sont considérés comme « énergivores ».

Le site internet : renover-malin.fr répond à vos questions : pourquoi rénover ? comment faire un auto-diagnotic de son logement ? Comment être aidé dans ses démarches ? Où trouver des conseils et des astuces ?

La maison de l’Habitat de l’Essonne (MDH)

Elle regroupe en un même lieu les acteurs ressources de l’habitat et de la ville durable pour permettre à chacun de bénéficier de conseils personnalisés et gratuits, se former ou encore débattre des questions relatives au cadre de vie en général. La MDH est ouverte à tous : particuliers, collectivités locales et professionnels…

Découvrez le site de la Plateforme de rénovation énergétique de l’Essonne : http://renover-malin.fr/

Plateforme de rénovation énergétique de l'Essonne

Le Programme national de la rénovation énergétique de l’habitat (PREH) et la nouvelle loi Transition énergétique pour la croissance verte font de la rénovation énergétique de l’habitat un impératif. A compter de 2017, 500 000 logements seront rénovés chaque année.

En attendant la mise en application de l’obligation légale de rénover son logement (dès 2025 pour les bâtiments les plus énergivores et 2030 lors de toute cession d’immeubles existants), l’Essonne s’est dotée de sa propre plateforme de la rénovation énergétique appelée « Rénover Malin ».

Cette plateforme vise à accompagner les Essonniens dans le projet de rénovation de leur logement, à faciliter les démarches, à profiter des aides disponibles, à sélectionner les travaux les plus pertinents et à s’entourer de professionnels locaux fiables, compétents, qualifiés et titulaires de la mention « RGE » (reconnu garant de l’environnement).

Lire l’article complet « Appel à Manifestation d’Intérêt plateformes de rénovation énergétique de l’habitat » sur le site du Ministère

Page 23 sur 23<<10212223

Pin It on Pinterest