Gérald Gallier : Concurrence déloyale des énergéticiens

Gérald Gallier : Concurrence déloyale des énergéticiens

Gérald Gallier, président de l’UECF : Concurrence déloyale des énergéticiens – interview 

Gérald Gallier, président de l’UECF : Concurrence déloyale des énergéticiens !

Gérald Gallier,président de l’UECF, interviewé par le magazine CFP (Chaud Froid Performance)  :

 » Pour s’en sortir aujourd’hui, il faut avoir une palette d’activités assez large. Les entreprises mono-activité sont en difficulté

D’autant plus queGérald Gallier UECF président nous sommes confrontés à la concurrence des énergéticiens. D’abord à travers la maintenance et maintenant aussi pour les travaux.
Nous trouvons d’ailleurs que les fournisseurs d’énergie nous font une concurrence que nous estimons déloyale. (…) Avec la fourniture d’énergie, ils sont les premiers chez le client. Ce phénomène est encore accentué quand ils sont en contrat. Surtout, si les PME ont bien accès aux Certificats d’économie d’énergie, elles ne peuvent les valoriser à la hauteur de ce que peut faire un énergéticien-obligé. Nous ne sommes absolument pas d’accord.

Nous acceptons la concurrence mais il faut qu’elle soit à armes égales. C’est la raison pour laquelle nous sommes favorables à la séparation des contrats de fourniture d’énergie et des contrats de travaux ou de maintenance et d’exploitation. Il n’y a pas d’animosité, nous essayons d’avoir un dialogue intelligent. Mais nous ne nous laisserons pas indéfiniment marcher sur les pieds. Nous n’accepterons pas une position hégémonique.

Nos PME n’ont pas de raison d’être systématiquement leurs sous-traitants. D’autant que l’UECF a la possibilité de travailler avec d’autres fournisseurs d’énergie qui arrivent sur la place et qui ne font qu’un seul métier» (…)  »

Gérald GALLIER, président de l’UECF

Gérald Gallier, a été élu président le 24 octobre 2015 lors du Conseil d’administration de l’UECF – Union des entreprises de génie Climatique et Energétique de France. Il a pris ses fonctions depuis le 1 er janvier 2016, pour 3 ans. Il succède à Jean-François MARTY.
Gérald Gallier, patron le l’entreprise GALLIER  implantée sur l’Orléanais depuis 1954. L’entreprise intervient pour les travaux de chauffage, climatisation, plomberie, électricité, automatismes …. et vers la maintenance, emploie plus de 160 salariés.

 

Zoom sur les CEE et Énergéticiens obligés

Les énergéticiens ont obligation réglementaire, depuis la Loi POPE de juillet 2005, de mettre en place des actions pour réaliser des économies d’énergie en France (consommer mieux et moins l’énergie).

Ce dispositif constitue la principale réponse Française aux obligations de la Directive Européenne sur l’Efficacité Énergétique. Les principaux obligés en France sont les producteurs d’électricité (EDF), de gaz naturel (Engie), de gaz propane (Antargaz, Butagaz, Pimagaz, Totalgaz), de fioul domestique (Total) et de carburants automobiles (SIPLEC- E. Leclerc).

Pour mesurer le volume d’économie d’énergie réalisée par les obligés, a été mis en place les CEE ou Certificat d’Economie d’Energie. La quantité d’énergie économisée par chaque action d’efficacité énergétique est inscrite sur un certificat. Ce volume tient compte de la durée de vie de l’action réalisée. L’unité de mesure de l’énergie économisée est donc le kilowattheure cumac. « Cumac » signifie que les économies d’énergie sont CUMulées et ACtualisées.

C’est pourquoi les fournisseurs d’énergie, mais aussi des acteurs indépendants (profitant de l’opportunité économique de ce nouveau marché), ont développés un ensemble d’actions permettant de produire des Certificats d’Economie d’Energie. Chaque certificat a une véritable valeur financière…surtout pour les énergéticiens qui ont obligation d’en produire.

Parmi les principales actions réalisées par les énergéticiens, le lancement d’opérations pour encourager les particuliers et les entreprises à effectuer des travaux d’économie d’énergie : la fameuse rénovation énergétique. Ces actions sont menées en direct auprès des clients, ou par l’intermédiaire d’un réseau de professionnels « agréés »

Si Gérald Gallier considère que les énergéticiens bénéficient d’un avantage concurrentiel supplémentaire avec le dispositif des CEE, c’est certainement qu’ils jouent un rôle dominant dans la politique de valorisation des CEE sur le marché.
En réalité les énergéticiens peuvent acheter les CEE en passant par l’intermédiaire des entreprises du BTP qui réalisent des travaux chez les particuliers ou les entreprises… mais ils peuvent aussi les acheter aux clients finaux à un prix supérieur car sans intermédiaire. Lorsqu’il décide de proposer en direct des travaux d’économie d’énergie à ses clients, le fournisseur d’énergie bénéficie d’un avantage commercial plus important que l’artisan ou la PME du BTP.
A noter que les entreprises du BTP peuvent aussi vendre leur CEE aux acteurs indépendants, ou s’organiser autour d’un collectif pour créer leur propre place de marché des CEE. Enfin les clients finaux, ceux qui payent pour réaliser les travaux de rénovation énergétique, peuvent aussi vendre directement leurs CEE (les offres d’Auchan et Carrefour).

En complément : découvrir tous les dispositifs d’aides pour les travaux de rénovation énergétique

 

Sondage marketing digital outils et usages

Sondage marketing digital outils et usages

Sondage marketing digital quels usages en France par Rodolphe Degandt RPE

Sondage marketing digital

La transformation digitale des entreprises est devenue une nécessité pour tous :

  • 85% des Français utilisent Internet avant de réaliser un achat.
  • 61% utilise le web pour trouver ou contacter un professionnel.

extrait de l’étude d’Haris Interactive réalisée de juillet 2015

Le choix des outils du sondage marketing digital est basé sur les outils utilisables par toutes les entreprises et les artisans avec un critère simple : un outil marketing digital permet de mesurer précisément les résultats obtenus.
Par exemple un site internet sera mesuré par son nom de visiteurs, sa durée de visite, le nombre de contact généré ou d’inscription à la newsletter.

En dessous du sondage marketing digital vous retrouverez une présentation des différents outils marketing (avec mon avis sur leur performance).

Résultats du sondage marketing digital – Mai 2016

sondage-marketing-digital

sondage marketing digital – étude mai 2016 – 142 réponses

Les 5 outils majeurs du marketing digital :

De nombreux outils de marketing digital existent pour permettre aux entreprise d’être visible sur internet et de développer son activité professionnelle. Les 5 principales actions du marketing digitales utilisées sont :

  1. Site web et blog
    Les objectifs peuvent être très différents : gagner de nouveaux clients, augmenter sa notoriété ou sa visibilité, rassurer ses prospects ou ses clients…
  2. E-mailing et newsletter
    Mode de contact direct avec sa base de prospects ou de clients. L’objectif le plus courant est de vendre un produit ou un service
  3. Boutique en ligne
    L’objectif est évidant et direct : vendre en ligne ses produits et services. On peut ajouter les objectifs d’augmentation du panier moyen, du ré-achat (fidélisation), ou du taux de conversion entre visiteurs et acheteurs, ou entre visiteurs ayant créé un panier d’achat et visiteurs achetant réellement…
  4. Réseaux sociaux
    Contrairement à ce que l’on pense les réseaux sociaux ne génère que peut de trafic vers votre site ou blog, si c’était votre objectif premier, pensez à d’autres outils digitaux. Les réseaux sociaux vont par contre permettront de développer votre notoriété et de créer du lien avec vos clients. Ils vont également permettre de faire de la vente directe ou de trouver de nouveaux prospects.
  5. Achat de publicités
    Cette action regroupe l’achat de mots-clés (Adwords), les techniques de retargeting, les programmes d’affiliation, le display. Pour faire simple vous achetez de l’espace publicitaire sur Internet pour générer du trafic vers votre site.

Des outils de marketing digital pour améliorer votre visibilité et votre efficacité :

  1. Application web
    L’application web, intégrée dans son site, son e-boutique, son blog, augmente la conversion d’un visiteur en prospect ou contact. Parmi ces outils on peut citer tous les outils de simulation : simulation d’un financement, devis en ligne, visualisation du produit dans son environnement personnel, plan 3D,diagnostic énergétique. Equiper votre site d’une application web permet d’apporter un service à votre utilisateur qui acceptera plus naturellement de vous communiquer des données utiles.
  2. SEO ou référencement naturel
    La technique qui consiste a rendre visible naturellement votre site internet, votre e-boutique. Nombreuses entreprises possèdent un beau site vitrine, mais sans action de SEO, les moteurs de recherche (je parle de Google) n’afficheront pas votre site sur la première page des réponses de qualité. Il est essentiel de vous former aux techniques de référencement naturel dans le cadre du marketing digital. Rien de sert de créer du contenu si personne ne le voit.
  3. Netlinking
    Le netlinking a pour objectif de développé la notoriété de votre site. Il regroupe toutes les techniques pour obtenir des liens internet vers votre site ou votre e-boutique. Le netlinking inclue donc les achats de publicité, l’inscription dans les annuaires, mais aussi votre participation dans un forum, vos commentaires dans des articles, la rédaction d’un article invité sur un blog….  Aujourd’hui le but n’est pas d’avoir le plus de liens entrants possible, mais d’en avoir le plus possible de qualité… c’est pas moi qui le dit mes les algorithmes Google.

    • Annuaires gratuits
      Inscrire son entreprise dans un annuaire gratuit est toujours tentant, mais très peu d’entre eux sont de qualité. Le meilleur de tous : Google My Business, le service gratuit de Google pour référencer localement son entreprise. On peut également ajouter l’inscription gratuite dans les pages jaunes.
    • Annuaires payants
      Le plus célèbre d’entre eux : les pages jaunes avec ses tarifs mystères et sa politique commerciale très agressive. Mon avis est que vous n’avez pas à payer un annuaire aux résultats non garantis. Comme aucun annuaire payant ne vous assurera un retour sur votre investissement : à fuir…

 

Vous utilisez d’autres outils que ceux du sondage marketing digital pour développer l’activité de votre entreprise, l’espace commentaire est fait pou vous !

 

Quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016

Quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016

Quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016 ? par Rodolphe Degandt RPE

Quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016

Le Ministère de l’Environnement et l’ADEME ont lancé une grande campagne de communication sur les travaux de rénovation énergétique des logements. L’objectif de cette campagne d’information est d’informer les particuliers sur l’ensemble des aides existantes pour les travaux d’économies d’énergie.

Crédit d’impôt ou CITE, Eco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ), Aides régionales de l’Ademe, subvention de l’Anah, Prime habiter mieux, Prime au certificat d’économe d’énergie (prime CEE)… Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation, vérifier vote éligibilité parmi l’ensemble de ces  aides financières  pour faire baisser la facture de vos travaux de rénovation. Alors quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016 ?

Crédit d’impôt CITE 2016

Quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016 CITELe crédit d’impôt transition énergétique (ou CITE) est une aide nationale destinée aux propriétaires et aux locataires de leur résidence principale (maison ou appartement) construit depuis plus de 2 ans, sans condition de revenus. Il permet une prise en charge de 30% du montant des dépenses éligibles réalisées.

Exemple de calcul CITE 2016, pour un couple avec 1 enfant, qui réalise le remplacement de 8 fenêtres avec volets isolants pour 15.000 €.
Le montant maximum éligible au CITE 2016 est de 16.000 € + 400 € = 16.400€. Le montant des travaux étant de 15 000 €, le CITE 2016 s’appliquera sur la totalité, soit de 15.000 € x 30% = 4.500€.

Le montant du CITE vient en déduction de votre impôt sur le revenu, si vous n’êtes pas imposable, le montant vous est versé. Attention cependant cette somme ne sera versée que l’année prochaine (déclaration des revenus 2016 pour 2017).
Le coût réel des travaux sera de 15.000 – 4.500 = 10.500 €

Toutes les informations sur le Crédit d’impôt travaux rénovation 2016 (CITE).

Eco-Prêt à Taux Zéro

Quelles aides pour vos travaux de rénovation en 2016 éco ptzL’éco prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un taux de 0% pour des prêts d’un montant maximal de 30 000 € sur 15 ans. Il est destiné aux projets de rénovation incluant un bouquet de travaux (au moins deux travaux). En 2016 l’éco-ptz est cumulable avec le crédit d’impôt.

Il existe également un éco-prêt à taux zéro spécifique pour les copropriétés

Aides régionale de l’Ademe

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie est un organisme public dont la mission principale est d’élaborer et implémenter les politiques publiques destinées à la maîtrise de l’énergie.

Subvention de l’ANAH

Subvention travaux rénovation de l'ANAH 2016Les aides l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) sont des subventions couvrant jusqu’à 50% des dépenses de rénovation. L’aide de l’Anah est de 10 000 € maximum, ou 25 000 € maximum dans le cas de gros travaux.

Les conditions pour bénéficier de l’aide de l’Anah :

  • Vous habitez dans le logement dont vous êtes propriétaire,
  • Votre logement a plus de 15 ans à la date où est acceptée votre demande d’aide,
  • Vous n’avez pas bénéficié d’un PTZ (Prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété) depuis 5 ans,
  • Le montant minimum des travaux est de 1 500 €,
  • Avoir un revenu fiscal de référence inférieur aux plafonds fixés ci-dessous :

Plafonds de ressources en Île-de-France  :

plafond ressources Anah revenu fiscal de référence 2016 IDF

Plafonds de ressources pour les autres régions :

plafond ressources Anah revenu fiscal de référence 2016 région

En bénéficiant d’un subvention de l’Anah vous vous engagez à :

  • Ne pas avoir commencé les travaux avant d’avoir déposé votre dossier d’aide auprès de l’Anah.
  • Faire intégralement réaliser les travaux par des professionnels du bâtiment,
  • Réserver à l’Anah l’enregistrement des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) générés par les travaux de rénovation thermique.
  • Habiter votre logement en tant que résidence principale pendant au moins 6 ans après la fin des travaux.

Télécharger le document de demande de subvention de l’Anah

Prime Habiter Mieux de l’Anah

Prime Habiter Mieux de l'AnAH 2016La prime Habiter Mieux de l’Anah est égale à 10% du montant total des travaux HT, dans la limite de 2 000 €. Elle est financée par le Fonds d’aide à la rénovation thermique (Fart), dès lors que les travaux de rénovation énergétique permettent un gain de consommation énergétique d’au moins 25 %. Ce fonds est financé grâce aux Investissements d’avenir du Commissariat général à l’investissement.

Les conditions pour bénéficier de la Prime Habiter Mieux de l’Anah  :

  • Respecter les conditions d’attribution des subventions de l’Anah,
  • La prime est cumulable avec la subvention de l’Anah,
  • En plus, les travaux réalisés doivent permettre de faire baisser la consommation énergétique de votre logement d’au moins 25 %,

Pacte Energie Solidarité pour isolation de combles perdus

Pacte Energie Solidarité 2016Le Pacte Energie Solidarité (ou PES) permet aux particuliers avec de faibles revenus financiers d’isoler jusqu’à 60 m2 de combles perdus pour seulement 1 €. Ce financement totalement privé est réalisé grâce aux Certificats d’Economie d’Energie ou CEE.

Les conditions pour bénéficier du Pacte Energie Solidarité :

  • Etre propriétaire occupant ou locataire d’une maison individuelle,
  • Avoir des combles perdus (grenier) non isolés ou une isolation vieillissante,
  • Avoir une surface à isoler d’un maximum de 60 m2, au delà le prix est de 14€ TTC/m2 supplémentaire,
  • Avoir un revenu fiscal de référence inférieur aux plafonds fixés par l’Anah


Attention, le revenu fiscal de référence est calculé à partir du montant net des revenus + plus-values retenus + les revenus exonérés ou soumis à un prélèvement obligatoire + certains abattements et charges déductibles du revenu, ce n’est pas le montant imposable) 

Page 10 sur 27<<9101120>>

Pin It on Pinterest

Shares