Le paiement des factures est un véritable risque majeur pour les entreprises, en janvier 2014 le rapport annuel de l’observatoire des délais de paiement annoncé que 2/3 des clients payaient leurs factures en retard. Ce décalage de trésorerie génère des problèmes pour 25% des entreprises. L’affacturage est donc une solution très développée, qui est restée longtemps très traditionnelle dans les offres proposées. Mais de nouveaux acteurs, issus de la Fintech, bousculent le modèle pour proposer des solutions en ligne accessibles à tous et avec des commissions bien plus basses que les banques traditionnelles. Vers une uberisation de l’affacturage ?

Affacturage : explication et solutions pour les besoins de trésorerie

Définition de l’affacturage (et non afacturage ou affraturage)

Le mot affacturage est souvent remplacé avec son l’anglicisme factoring.
Il s’agit d’une technique financière permettant à une entreprise de se faire payer une facture sans risque de recouvrement (vis-à-vis de son client) par une société financière en contrepartie d’une commission.

La banque (ou l’établissement financier habilité) qui réalise l’affacturage est appelée affactureur ou facteur ou là encore par sa version anglaise factor.

Juridiquement l’affacturage dépend du droit commercial est consiste en un transfert de créances commerciales qui se réalise par l’avis d’achat émis par le factor.

Les 3 avantages de l’affacturage

  • Le factoring permet à une entreprise de supprimer ses risques d’impayés
  • Par conséquence, il supprime le temps de gestion des factures émises. L’entreprise est déchargée des relances de paiement et du recouvrement.
  • Il permet d’encaisser rapidement le montant d’une facture (ou même d’un bon de commande signé). Un moyen simple et rapide d’améliorer son besoin de trésorerie. En général, le paiement de facture cédée au factor se fait entre 24 heures et 1 semaine sur présentation du double de la facture envoyée et du justificatif de livraison du produit ou du service.

La solution innovante d’affacturage en ligne

Les Fintech françaises s’intéressent à ce marché de plus de 230 milliards d’euros. Parmi elles Finexkap et son slogan « votre chiffre d’affaires de demain sur votre compte aujourd’hui ».

affacturage-taux-commission-Finexkap

Une solution entièrement en ligne propose d’uberiser l’affacturage :

  • un service entièrement en ligne (pas de rendez-vous physique ni de dossier papier)
  • une solution très simple d’utilisation
  • l’éligibilité de l’entreprise connue par la simple saisie du numéro de SIREN
  • une offre de financement sous 48 heures
  • un taux de commission réduit et connu à l’avance, situé entre 1,1% et 3,8%
  • pas de garantie personnelle

Les seules limites clairement annoncées sont l’impossibilité de financer des factures échues et des frais non liés à des créances commerciales (comme les salaires).

Finexkap s’adresse directement aux entreprises, mais développe également des partenariats stratégiques avec les intermédiaires comme les experts-comptables. Le fondateur, Cédric Teissier envisage d’aller encore plus loin pour faciliter l’intégration de sa solution 2.0 en la connectant directement aux logiciels de comptabilité (SAGE et EBP).


 Les sociétés d’affacturage en France

Les banques nationales :

  • BNP Paribas Factor,
  • CGA pour Compagnie d’Affacturage Française (Société Générale, Crédit du Nord, Banque Courtois, Banque Kolb, Banque Laydernier, Banque Nuger, Société Marseillaise de Crédit, Banque Tarneaud),
  • LCL factoring,
  • HSBC Factoring France.

Les banques mutualistes ;

  • Eurofactor du Crédit Agricole (leader français de l’affacturage)
  • Natixis factor (Groupe BPCE : Natixis, Banques Populaires, Caisse d’Épargne, Banque Palatine et Crédit Coopératif),
  • CM-CIC Factor (Crédit Mutuel et CIC).

Les Factors indépendants rattachés à un réseau bancaire français :

  • GE Capital (Factofrance et Cofacrédit),
  • ABN Amro Commercial Finance (Abm Armo et Neuflize OBC),
  • Bibby Factor,
  • Delubac Factor (Banque Delubac & Cie).

Les sociétés d’affacturage indépendantes en ligne :

  • Finexkap
  • Créancio
  • Factorland
  • Edebex

Comptabilisation de l’affacturage

L’entreprise transmet la facture à l’affactureur

  • crédit du compte client / débit du compte courant factor 467
  • crédit du compte 467 du montant de la commission / débit du compte 622 rémunération du factor
  • crédit du compte factor du fond de garantie / débit du compte débiteur 4671
  • crédit du compte 467 du montant de la TVA / débit du compte TVA déductible 4456

Quand l’entreprise reçoit le paiement de l’affactureur (montant de la créance – la commission – les frais de garantie)  :

  • crédit du compte factor 467 (ou le sous-compte) / débit du compte banque 512  du même montant en contrepartie.

Lorsque le facteur est payé par le créancier, il rembourse l’entreprise la retenue de garantie  :

  • crédit du compte factor 467… « retenue de garantie sur opération d’affacturage » / débit du compte banque 512.

Pour compléter cette approche générique, il existe en réalité de multiples techniques d’affacturage

  • contrat classique d’affacturage (full factoring), en général affacturage client,
  • contrats en gestion déléguée (home service);
  • contrats d’affacturage confidentiel (invoice discounting),
  • contrats d’affacturage sans financement (maturity factoring),
  • contrats en financement/rechargement de balance clients,
  • affacturage des achats, à l’export, à l’import… tout est possible ou presque en finance quand on y met la commission…

 

Affacturage : solution pour les besoins de trésorerie
Note 4.96 Votes 24

Pin It on Pinterest

Shares